Charles Pennequin et Armée Noire

Par contre moi ça va

04/11/2014 - 15:31

PIC_0559.JPG
PIC_0583.JPG
Portrait de charles

Comme un con j'ai proposé

Comme un con j'ai proposé ça a Arte Radio, voici la réponse de ce cher monsieur Gire : "Bonjour Charles, C’est plein de bonnes idées mais c’est bien trop long et trop répétitif pour nous. Et je me méfie des travaux d’ateliers et workshops : il nous arrive d’en diffuser, mais c’est rare.
Parfois des malades mentaux sont naturellement poètes :
http://www.arteradio.com/son/24064/psychoses__4____a_trois/
Faudrait imaginer autre chose mais pour nous, avec nous, comme je te l’ai déjà proposé.
On ne recycle pas ce qui a été fait ailleurs. On préfère produire.
Bien à toi et vive la radio, "

d'où ma réponse :

"ah ok
je vois que vous n'avez pas trop perçu et été sensible à la dimension émotionnelle de la chose ! ça me parait un peu rapide comme avis, mais on m'avait prévenu, je faisais ça comme ça, je m'en fous de travailler avec vous et n'ai aucune envie d'"imaginer" quelque chose avec vous, soyez au moins assuré de cela chez monsieur."

Portrait de charles

la suite : "Cher Charles,

la suite :

"Cher Charles,

J’essaye d’écouter tout ce que l’on m’envoie et de répondre à tout le monde – forcément, je suis parfois abrupt.
J’ai écouté et je t’ai répondu vite !
On avait bien parlé à Sonorités à Montpellier. J’adore ton travail et je t’ai proposé d’imaginer, en effet, une production originale avec nous.
C’est comme ça que nous travaillons avec Bertrand Belin comme avec les jeunes débutants :
http://www.arteradio.com/blog-article/5/comment_se_voir_refuser_un_proje...
Est-ce que ça vaut la peine de se faire engueuler ?
Est-ce que tu t’es donné la peine d’écouter ce qu’on fait avant de chercher à placer ton atelier ?

Vive la radio,"

et ma réponse :

"je ne cherche pas à "placer"
j'ai déjà fait des choses avec Arte
je t'engueule parce que ce n'est pas un "atelier"
parce que je lis du mépris
parce que tu vois pas
de toute façon j'avais fait écouter ça à des gens de france culture, Anna Szmuc, ils se sont même déplacé à la Belle journée (à mon atelier que j'essaie de placer comme tu dis si élégamment ! )
Il s'agit là d'humains et il y a quelque chose qui tranche sérieux avec les ateliers, les gens chantent, jouent aux cartes
mais comme je te dis, c'est parce qu'on m'a dit que tu serais peut-être intéressé, mais moi ça m'allait très bien de le mettre sur mon site, je m'en branle ! je vois que vous êtes dans une autre posture, avec Belin ou je sais qui, faites ce que vous voulez ! mais ne venez pas me prendre et les prendre de haut sous des prétextes de temps ou que c'est de la petite bière d'atelier, je peux pas vous laisser dire ça."

Portrait de charles

la suite :"Pardon si je

la suite :
"Pardon si je t’ai vexé en parlant d’atelier, pour moi c’est pas dépréciatif. Les auteurs d’ARTE Radio animent souvent des ateliers en collège ou en prison.
C’est pas de la petite bière, ça paie leur statut et ça donne parfois de beaux résultats – en plus d’être un moment rare pour tous les participants.
Encore une fois, j’adore ton travail : je t’ai proposé de produire une pièce sonore, dans une résidence de trois jours par exemple.
Si tu n’écoutes pas ce qu’on fait et si tu t’en fous, pourquoi nous solliciter ? Belin c’est un exemple parmi 1900 créations. Tu nous prends pour qui ?
C’est dommage de se braquer comme ça. On dirait les jeunes cons qui commentent sur Internet. C’est nul.

Silvain Gire
Responsable éditorial
s-gire@artefrance.fr
+ 33 (0)1 55 00 70 54

ARTE Radio/ARTE France
8, rue Marceau
92785 Issy-les-Moulineaux
www.arteradio.com
soundcloud.com/arte-radio-1
facebook.com/ARTERadio
twitter.com/ARTE_Radio"

extrait de ma réponse (ça commence à bien faire! le début j'expliquais que j'avais déjà fait des choses avec des gens d'arte radio (avec ce "Nous", donc..., et écouté bien évidemment cette radio, mais que tout ça me regardait ! , mais bon l'important n'est pas que là) :
"...
allez ciao man ! comme disent les "jeunes cons d'internet", comme tu sais si bien dire (mais tu aimes les jeunes? Hein? tu fais des ateliers avec eux? c'est chouette les jeunes et puis ça paie des statuts et puis ça donne parfois des bons résultats hein! faut pas croire hein!"

Tant que TU dirigeras, je n'irai pas vers ce Nous dont tu parles, c'est clair maintenant. "

Syndiquer le contenu