Charles Pennequin et Armée Noire

TENTATIVE

15/01/2015 - 19:00

Empêtré encore –
jusqu’au commencement il n’y a rien
encore rien
pas même le silence
et après le début
le rien persiste et s’installe  
une intuition bourbeuse plaquée sur une perception défaillante
me cherchant à creuser encore
toujours plus profond
là-bas en dedans
fort de mes multiples vertiges éclaboussés au néon –
Empêtré encore –
exorciser par l’incise en rabotant
profondément
l’os granuleux du crâne-tambour
pour voir ce qu’il en sort
de cette traînée de vide en plein cœur
de ce gouffre qui me sépare
mot après mot –

Empêtré encore –
j’avance
ouvre des espaces intermédiaires
sors en-dedans
rentre en-dehors
me glisse dans des interstices acérés auréolés de barbelés
pour voir en dessous
ce qui se cache –

Empêtré encore –
mot après mot
jusqu’au commencement il n’y a rien
en-dedans
de l’os granuleux du crâne-tambour
et après le début
j’avance –  

Syndiquer le contenu