Charles Pennequin et Armée Noire

qui sait ?

30/01/2015 - 00:56

silence dans le noir plus d'yeux de nez d'oreilles de bouche chut la chute à l'intérieur du corps une déflagration un éclatement la chair ouverte des tripes un coeur un foie foi qui ne filtre plus et laisse s'empoisonner lentement l'humain dans ce vide inassouvi créé par d'autres avant et maintenant quand s' arrêtera le jeu de quille on tire et s'effondre en cascade depuis l'obscurité les idées folle liberté qui a lancé la première balle en terre en pierre en fer enfer qui a tendu sa joue vengé son père tué sa mère mangé son frère aimé sa soeur qui a démoli cassé construit qui dit qui se tait rit et pleure qui est-on nous tous ensemble envers en vers et contre caresse souffle enveloppe invisible possible amour recoudre rapiécer retisser de nos lambeaux un langage une vie confondre nos erreurs décimer les maux mots loques ne pas éclabousser d'horreur suspendre le brouhaha infernal qui tait et tue le monde trouver encore béant l' abîme couper le son

Syndiquer le contenu