Charles Pennequin et Armée Noire

cervelle

a l'arsenal, paris (extrait de dolphy 00)

08/06/2009 - 00:54

Invité par Al Dante au Pavillon Arsenal, la fin filmée par Dolphy le 5 juin 09

la cervelle est un trou

03/06/2008 - 12:49

qu'est-ce que ça peut faire si j'ai rien dans la cervelle, si ma cervelle est totalement vide, si ma cervelle dit plus rien, avance plus rien ne dit plus rien, si ma cervelle est un trou, un gros trou sans bord et qu'il faut faire des kilomètres pour la contourner, contourner la cervelle exige une très longue préparation mentale, il faut se concentrer avant d'entamer les démarches pour ne pas rencontrer ma tête, tout ma tête reste absente des négociations, toute ma tête est absolument évitée et il faut un long processus pour éviter la cervelle, car de toute façon nous n'avons rien à espérer de sa part, la part de la cervelle est la portion la plus réduite de ma personne, ma personne fait maintenant barrage, ma personne maintenant avance seule au gré de des humeurs et ne prend plus part aux activations quelles qu'elles soient de ma cervelle, ma cervelle elle continue comme elle peut ma cervelle, ma cervelle continue comme bon lui semble ma cervelle, ma cervelle a maintenant tout le loisir d'être pour elle-même ma cervelle, sans avoir à donner du grain à moudre à ma personne, ma personne s'assiste elle-même, seulement elle est obligée de faire le tour de la cervelle et c'est long, car la cervelle est comme un trou maintenant et il ne faudrait pas que ma personne tombe dedans, ma personne doit prendre toutes les précautions pour ne pas tomber dans sa tête, si ma personne tombe dans sa tête elle est foutue, car il fait tout noir dedans, il fait tout noir et c'est le vide, si ma personne tombe dans le trou de sa tête elle sera dans le vide complet d'elle-même, il faut donc faire le grand tour, contourner la cervelle, il faut faire un grand détour pour éviter de tomber dans la tête à soi, tout le monde a la tête à soi, tout-un-chacun pense, tout-un-chacun tout le monde croit avoir des idées et que ça pense là-dedans, tout un chacun s'imagine qu'il peut tomber dans sa cervelle, toutes les têtes se disent qu'est-ce qu'on fait, toutes les têtes se disent qu'est-ce qu'on va faire, toutes les têtes vont tomber, tout-un-chacun va tomber dans sa tête une bonne fois pour tout, il faut être vigilant, mais personne n'est vigilant, personne ne sait ce qui lui attend, mais tout le monde y va, tout-un-chacun s'y dirige promptement, tout le monde va dans sa tête, comme s'il se dirigeait vers sa tombe, c'est son tombeau sa tête, il croit y penser, il y croit être mais il y est pas, ou alors un instant, il y meurt très vite, il fait que ça, que mourir dans sa cervelle

 

Syndiquer le contenu