Charles Pennequin et Armée Noire

tu parles Charles

NOTRE SITE : FIN & SUITE D'ICI

19/03/2015 - 11:48

Chers amis,

le site auquel vous vous êtes inscrits, où vous avez gentiment prêté vos yeux, vos oreilles, etc, pour me suivre mais aussi pour lire tout ce qui paraissait à tire larigot ici, où vous avez également participé activement en y mettant de votre écrit, de votre pensée et de votre style, va devenir un gros rafiot plein d’archives de nous et voguer de ses vivantes galères sur internet, car n’étant plus pour nous possible de maintenir à flot un pareil bousin, on a Florent et moi, décidé d’appareiller ailleurs et s’offrir une croisière d’un autre genre, plus personnel, tout en ayant une larme au cœur en reluquant et en repensant à tout ce qui s’est vécu dans l’écrit sur ce site qui date de 2009.

Vos textes, vos sons comme vos images, tout va rester en l’état, comme gelé, et glisser sur le web en souhaitant qu’il se fasse pas trop dévorer par tous les requins spammeurs du monde entier. d’ailleurs, ce site a été vu partout, en témoigne les statistiques, 122 sessions répertoriées récemment rien qu’à Shangaï!... notre poésie vue à Irkutsk, St Denis de la Réunion, Anderlecht, Tunis, Buhl, Abidjan, Naestved, Aarhus, Silkeborg, Holte, Duque de Caxias, Fes, Narbonne, New York, Aksaray, Villemonble, …

Tout autour de l’armée noire !... toutes les vaches, tous les oiseaux ainsi que les humains du monde entier ou presque pouvaient nous lire ! ... il y a eu sur quasi tous les sous-continents des lecteurs pendant des années, c’est pourquoi sur le nouveau site www.charles-pennequin.com, il y aura le lien vers cette regrettée bicoque fabriquée avec des planches à clous html et des parpaings php par Florent Z, que je remercie vivement, car il a bossé, s’est creusé les méninges et a tout fait pour retarder l’échéance. Merci à vous aussi, pour avoir suivi mes pérégrinations, lus mes textes, ceux des autres, et m’avoir fait lire les textes que vous mettiez gentiment ici, sincèrement merci !

J’espère que vous suivrez la nouvelle série de feuilletons textuels, bientôt un livre chez pol je l’espère et dans le nouveau site, de nouveaux textes déjà écrits ainsi que des nouveaux sons pour vous. Bonne chance à tous, bons vents ! bonnes écritures et bonnes publications ailleurs & partout. Bye bye les amis et à tout de suite pour quelques-uns que je connais dans la vie !

Amicalement et poétiquement vôtre.
Charles.

j'me lance!

21/10/2008 - 22:57

 Tu parles Charles! -mais le silence, celui qui est là- intrinsèquement présent -emplissant- t'en causes toi? Faudrait voir, même toucher si c'est possible, tâter en quelque sorte un peu pour voir si ça existe vraiment la parole silencieuse qui a du mal à se dire -la muette-  la grande muette -la taisante comme tu dis-

AVEC DES MOTS?

C'est pas une déclaration de guerre Charles. C'est juste que toi tu sais CAUSER, à moi, alors je réponds de ce que tu me parles; je voudrais juste que tu me dises si parler, verbaliser, ça vaut la peine -la peine, j'en suis sûre mais pas celle là- je veux dire la peine, la raison, le travail, la sueur -celle qui après te donnes la satisfaction d'une fatigue justifiée-

MAIS EST CE QUE CA EN VAUT VRAIMENT LA PEINE, DIS???????????? Est ce que on se sent mieux après? Tu peux me le dire Charles, est ce que tu te sens mieux après quand t'as dé/gueller? Allez parles Charles!

Je sais pas pour toi, mais putain, les mots que tu peux sortir! C'est pas que j'les ai jamais entendus, mais jamais comme ça, dans cet ORDRE LA AVEC CE TON LA.

Ca fait tout, ça dit tout. TOUT CE QUE JE VOULAIS ENTENDRE A HAUTE VOIX. Ca change le goût du pain, ça justifie de se lever le matin, inlassablement. Ca donnes juste la conscience d'être LA ICI ET MAINTENANT.

Sentir ça très très clairement

On gèle

IMG_0460.JPG
Syndiquer le contenu