Charles Pennequin et Armée Noire

trou

hostagiaire

08/12/2011 - 19:42

un stagiaire, c'est un parasite. un nuisible. une raclure. un rat. un sale rat. une sale engeance. une vengeance qui râle, un spasme viral. les stagiaires forment la poubelle des cimetières, la communauté des ratés et des poussières.

NOUS sommes crades, nous devons disparaître comme des déchets. Nous sommes les égouts de l'éducation nationale, le dégoût, la nausée. Nous sommes les débris du savoir. Nous sommes les bruits du désespoir. Nous sommes les bruits du trou noir. Nous sommes les bruits du foutoire, les bruits en trop. bruits du trottoir.

 

Cohue du tohu-bohu ou... l’agonie crépusculaire du cunilingus

27/03/2011 - 19:46

 

 

dérapisse glisse 

chuttombe

 

 

BOUES chiasses bues en trombe âcre rance bombance du cul en pestilence transe urgente des gens s’urinant sales LICK CUNT essences vaseuses dessus suent airs. 

 

cas CENDRES capitaliste cannibale avalant cacas acides de cadavres crasse rassie dévalant fatal l’italique idyllique fétide fiente de lave salivante anale vile lente annihilant la vie. (LITTER LETTER)

 

peaux moisies os noircis eaux ainsi nourrissant les plis plein de pus de poux de pets pourrissants entre fesses flasques TRASH SHIT et cuisses clitorigide presque en passe d’essai tige ouvrir laid lait LICK CUNT bées blessées de masque poisse langoisse.

 

CONS avortons en gueuletons foetus en bonus bébés en beignets sang séché ou coulé LICK CUNT du nouveau-né mort sous le nez entre dents du dedans croquant crachant crissant CENDRES de la chair crade croissant sucrée en caries viciée les lèvres grêles dévorées suçant le vit vite expiré esquissé vissé.

 

râlangues exsangues de vomis mi visqueux mi solide humide de queues d’animaux malades de masse en salade de limaces TRASH SHIT boyaux rasades de gros yeux en gelée en pustules testicules de bélier déliés des pilosités ridicules de policiers dépecés et lustrés plaies lambeaux emplies LICK CUNT de puces d’insectes d’abcès excès d’humus humeurs qui meurent.

 

spermes amers merde de mère dame immergée en bain de glaires grises engrais de verges d’ères liquides qui LICK CUNT larmes de guerre fluides épidermes irradiés corps morts amarrés à l’idée débile débordant de graisse grise tentaculaire cancer CENDRES hantant suintant la larve la morve la viande torve et déteinte d’impropres lèpres décharnant les charniers de crânes massacres et de déchets entachés entassés harnachés à l’âne empaillé dépouillé pillé.

 

 

incestes scatomanes nécrophages restes 

suçant léchant ahanant haletant les sucs

les muscs en bouts en mous sens bus mus

blancs boutonnants noirs nuits sans tons

tâtonnant démangeaisons jutant nauséabond

l’embonpoint carnage cassons crions de marécages

d’âges dégueulasses chasse à la décapitalisation des

 

 

bukkake décapant BOUES enfants défoncés confessés frappés de foutres purulence élance en silence carcasses poussiéreuses rances dépecé désossé dévoré de vers verdâtres trop terre-à-terre autre trace atroce TRASH SHIT de monstres mutants honteux à trois bras jaunes haleine faune un oeil informe miteux recueil LICK CUNT de noeuds de couilles en vieux pneus hideux grouillant de.

 

crottes apocalyptiques croûtes critiques LICK CUNT dégoulinant du nucléaire cyprine au césium éclairs dégueulant iode gluant à la mode du plutonium plutôt ignoble déshominidant idéaux pensant l’immense CENDRES sanctuaire des ovaires doses choses dérisoires ruines de pines de poires ou pire de camps de peurs vapeurs torpeurs désespérées mutilant les mots torchés. (LITTER LETTER)

 

TRASH SHIT terreur tortures erreur ordure obscure horreur de l’heure dure odeur de saumure murant l’impure violant toute figure urgemment vidant ses boyaux en bocaux ses tripes en fripes intestins en festins en fastes en fists blattes blettes bêtes destins des troncs CONS jappant joyeux à l’orage du japon rage épongeant l’engeance de gens qui de là fout coup chie ma couche de fous fauchés à la louche touchant à l’escarmouche des champs d’

 

 

esclaves délavés 

de l’Un du

système d’un

thème livide

spectacle qui va

désastrace au

pinacle se

raclant dansant

les caves des

débarras

rats

 

r

a peut - être un rapport::

L'ERREUR esT ERRORISTE

10/10/2010 - 10:00

L'errorisme est un mouvement regroupant des personnes ne souhaitant pas intégrer le système. Errorisme vient du mot erreur; le système considérant que toute personne ne le respectant pas où ne rentrant pas dans le moule est une erreur, les ...militant erroristes acceptent et revendique ce rejet de leur comportement par le système. Le concept d'errorisme nous vient d'Argentine.

Le système capitaliste a été et continue d’être la plus grande erreur dissimulée en succès. Il manipule et organise l’Erreur pour son propre bénéfice, déguisant systématiquement les erreurs en succès et les succès en erreurs.
Les équipements erroristes sont là pour sauver l’humanité de l’utopie de la machine parfaite.

L’erroriste, ses pertes, ses profits

L’erroriste parle tellement pendant les infos qu’on sait jamais ce qui se passe.
L’erroriste est souvent insomniaque mais s’endort toujours devant la télé.
L’erroriste est fortuné, et se paye le luxe de refuser un CDI. L’erroriste est en verve, et refuse sans motif un CDI.
L’erroriste est réfléchi, et fait délibérément demi-tour au milieu de la rue.
L’erroriste est débrouillard, et membre d’associations fictives aux subventions réelles.
L’erroriste est travailleur, et n’hésite pas à remettre vingt fois la grève sur le métier.
L’erroriste est vigilant, et se garde bien d’être rentable.
L’erroriste est increvable, et il est des millions.
Un erroriste peut faire le printemps.

Aphorismes erroristes

Les erroristes pratiquent l’égarement délibéré, et inventent sans cesse de plus belles et de plus fatales erreurs.
Comme autrefois les Chevaliers de la Désoeuvrance, les erroristes travaillent à votre perte, à votre perdition : mais au lieu de changer le nom des rues, ils changent les rues de place.
L’errorisme n’existe pas.

Erreurs célèbres

« La vérité d’un homme ce sont ses erreurs. »
(Picabia)
« L’erreur est la condition de la vie, je veux dire l’erreur foncière. Savoir que l’on erre ne supprime pas l’erreur. Ce n’est rien d’aimer. Il nous faut aimer et soigner l’erreur. »
(Nietzsche)
« Où manque un bien réel, la douce erreur abonde. »
(Delille)
« Il faut que l’erreur de l’avenir nous soutienne. »
(Rosa L.)
« Une flatteuse erreur emporte alors nos âmes : Tous les biens du monde sont à nous. »
(La Fontaine)
« Les erreurs sont les portes de la découverte. »
(Joyce)
http://cequilfautdetruire.org/IMG/jpg/P08-09-Remi-erroriste.jpg

Manifeste Erroriste
Roland Topor (in Topor, l’homme élégant, 2004)

Le Manifeste Erroriste
Se propose en peu de mots
D’encourager les artistes
A travailler dans le faux

Davantage que le Rire
L’Erreur est d’essence humaine
Il faut donc nous réunir
Pour exploiter cette veine

Faisons pâlir les comiques
Bornés par la vérité
Construisons une esthétique
Basée sur la fausseté

Ainsi dans ce court poème
Un vers contient trop de pieds
Lequel ? Non cherchez vous-même
Il s’agit d’un pied de nez

Première déclaration erroriste

L’Errorisme base son action sur l’idée que l’erreur est le principe ordonnateur de la réalité.
L’Errorisme est une philosophie trompeuse, un rituel de la négation, une organisation désorganisée. Le quiproquo comme perfection, l’erreur comme réussite.
Le champ d’action de l’Errorisme embrasse toutes les pratiques qui tendent vers la libération de l’être humain et du langage.
Confusion et surprise - Humour noir et absurde sont les outils préférés des Erroristes.
Les lapsus et les actes manqués sont un délice erroriste.

Sources : http://cequilfautdetruire.org/spip.php?article1046 ; http://fra.anarchopedia.org/Errorisme

 

 

L’ERRORISME est un succube du mouvement protéiforme baptisé Etcetera, mélange réjouissant d’activisme urbain, de performances frondeuses, de théâtre de rue et de chômage heureux.

 

Né à Buenos Aires, cet artefact trop humain parie sur une rapide propagation de son joyeux bordel.« Les Erroristes argentins envoient leurs cordiales salutations aux jeunes erroristes d’au-delà des mers qui mettent le feu aux quartiers appauvris de la France."

 

S'EX-

29/11/2014 - 18:17

 

 

 

espasse-temps dilaté par la matière noire du gravide

 

pensement bioéthique multiversel

 

acolytes anonymes

frères de faire

 

ebolapide rap.ide hideux d'eux conta.minant ennemis nan noeuds de strucmutures murmures rumeurs heurs brumeurs hume heure mue m m m mmm

 

 

pensement bioéthique multiversel

 

espasse-temps dilaté par la matière noire du gravide

 

le bon coup.le bon coup.le bond cou.ple plie ure urg.

future cumfights highlights aïe ts ts ts ts tssssss

oculus rift lift au cul lu ri ftr ftr ftr trrr

 

 

~asques

 

.ask

 

 

s'ex-

traire

tirper

triper

 

s'ex-

citer

ister

siter

 

s'ex-

clure

clamer

cramer

 

s'ex-

 

pensement bithique multiversel

                    oé

 

 

liquidateurs hypertinents hyppies liquidits nids

s'ex-

y

 

bi-

garrures

 

ba-garre

rare rage

 

t-ri-p

 

p p p s'ex-

poser porter hiber haucer croitre crire

porner pisser sturber tuber viter venir

 

 

s'ex-

 

deep dp pov putain vaste faste nuit indécente adolescente étuis puits de nuit doigts pluie putain tiges fluides nuits humides huileuses hurleuses nubiles vertiges et puis tu luis salives hybrides débridées débordantes bandes hordes de bites bff fuites frottent foutres - -  - sortent  

 

 

AdolescenZ [ep. 13 - CLITtérature BIotopuTE]

16/04/2014 - 18:54

 

 

 

 

 

sortant &

bandant FORT

 

p l p bl b pl p pal p bl palpa.bl

 

co-orps-donnés all over the place ass

 

souverainetoucher t shoot .boot shit fuite t t

 

tr tr fr fr fruire bruit br br bris

 

ri

re

 

re

repas repos repus répit répète

repas repos repus répit ré-

 

x/x/x/x/x/x/x/x/x/x/x/x/x

 

exaltant exultant excitant exilant ex-

 

 

[sper.mets] [fillettres] spir s.ou.pir oupire mou. asp.

 

y jOUIt spermousses de mer.ci lucides acids

piss miss s s s suiciDIRE ire lui.re

 

ruins

 

fLUIds

 

usie in public live video ado divx

 

collégiennes agui.lé.chantes des galaxies paill.h.ardes

 

 

tragic.le des simulac.res cr ogr ocr cr

 

org gr orgsm elsew.here ai.ci.lleurs

 

ts

ts

ts

 

 

[sper.mots] [fillettres] sur.sis mys.ter. hyper pyr.

 

pop porn

machine @

maturiT fant@s.th.

matique

 

 

soudain inondant

sa main vagues du

vagin geint son bout

étant plein d'envie de

tachatte juteuse joueuse

 

 

gl gl glousse le gl gland glissant gluant suant le cuni cunu le f humusc sf frottant sentant le foutre se faisant défoncer défioncer dépioncer sous la touffe fondant se fouillant mouillant violarmes aux lèvres luisant de fièvre ouverte trou béant boire à sa fente suintante à son anus noir noyêtre de l'étang antre des cris liquides des queues rapides pinant si puissamment qu'ivre de salive elle pissa sur ses seins torrides ruisseaux caressant son clito riant rougi lavolcanique prise par tous les baisée branlée mise en geysers g g g gisant dans sa mare cyprineuse heureuse

 

 

[sper.morts] [fillettres] os.or opencorps poemcore

 

tum

tum

tum

 

#mutantails

 

biosfaire fou.tue

 

bi.os.ée po.è.te

 

oh

oh

oh

 

BIOTOPUTE

 

 

 

AdolescenZ [ep. 5 - gOnzen alieN]

01/09/2013 - 00:20

 

putain de.

 

HAZAR.

 

random/shuffle/chaos

 

ne pas narrer. la terre désorbitée. guidée. speedée. à travers la voie lactée.

mais se marrer. remaides de barmaids. mayday. magma ado. émotions du. visqueue

 

troue.

l'amatière.

 

fictionésies.

 

daoship, gravitons engine.

 

vigilance des machines.

 

ni mm dcrire. l'avenir dérivant du vivant délirant. l'@ des #mutants.

mais rire. l'http des iplanets. l'y du lit des plis ruisselle. comets

 

[zarbi la zouz zone erogn en mode gonzo zen la partouz oxygn et binouz]

 

 

baise buzz puzzle pizza free jazz free jizz zipute

 

hommes struisent aliens trouent stryges

manipulent dinosaures tassent

 

partouz interspecies pluriverselle transgalactique

 

le mec se faisant sucer par l'alienette branle le rottweiler sur le cul du stryge hermaphrodite

défonçant les dauphins plein de giclures de cyprines venant des fillettes aux trous dilatés

par les velociraptors trans ruisselant sous la pisse des robos

 

streamin on facebukkake

da tachypsychy censored

hybrid hydr

hard an dark

 

DANS TON CUL !

 

[zarbi la zouz zone erogn en mode gonzo zen la partouz oxygn et binouz]

 

 

au laps d'hui. se laissant saturer par les présences et en

exploser 

 

interpénétrations ? acids hypersynaptogens acids hyproteins acc. ac vivids accid oxyd ?

 

p t p p putouaregs dans les dunes du virtuel ergs du web oasis ruinesques du mirage réel merde en ram

mer de spam sperme charmant l'alarme des dermes pire teen ripine l'air strange chair zen guerre des

gonz haine des normes obscène ogrant ta verge vaginalement m m v m

 

miserre extraterrestre des asteroids bacteriens rien

luv u gurl fuk u gurl tuch u gurl

pov facial spatial anal

 

à POIL les aliens !

 

ouais.

crash trash.

 

ouais.

 

 

@illeurs

 

 

AdolescenZ [EP. 3 - dilatémoignage]

07/03/2013 - 15:00

finalement. en ce ciel facebookinétique. fiel cook ta foule cyberne et

t’y crois encore TOI ?

connard. non mais ho. franchement. w. la. shhhh

wesh la meufia vas y ma fille tof de ta touffe en teuf fonce d foutue feu !

meufia désarmante désarmouillante mi couille mi clit’ touille toi !

.

/virgule encule point fille first fist gaping by gars pine/

toute de sexe transpirante suant par tous ses porcs puant pute à mort suintant fort elle fout

une touche finale

à sa peau

p p p

...

...

.

m m isq vice queue fl fl liq acqueux moelle euh ou

mou ss tsss ouste lui stop pousse deal hate moite chut

chair d tendue faste vaste out of what the fuck holy piss

............................................................................................

 

.

/virgule encule point fille first fist gaping by gars pine/

d g grève rez verrai rage et gr rave ver nerfs j’ai joie noire GRAVE OUAIS

dégénérés vénérés

srrr et fée effort fou fort sc sc sc effervescence fièvre fr fr fr

exciterriens torrentz zou terreux tire toi lettre detritus triture foutus tris mixivers sexyverse virus

anus nuisant luisant nuit sang scintille vacille ille

pantelante han lente han nan ............................. ............................................................................................

etc.

baragouine à pine pimp goule dégouline pulpe de poulpe sans os raye ensemble vide

vos voix avides dos doux palpe help

 

flasque marais des marre ! des @mas rares mares marées arret des flammes là nulle part car

ailleurs qu’hier j’erre

j’aventure des trucs susurre ces putains de. murmures.

ambiance sonore du bibelot aboli biblio d’alibis idiots d biles bulles

d’iodes

nuke ta fukushimère ! merde.

.

/virgule encule point fille first fist gaping by gars pine/

like t t t tschhh clic et feed fffff ici précisément. y. oui.

protéine pop prostitue prosit ta propre seq. prot. t. in. corps spores sforment fur sf sf est-ce f ? futuraconte-nous fou

faudrait futé OUAIS faudrait foutrager l’orage orgiaque des grosses opalescentes flaques tièdes fougères atemporelles gerbes bougent. bougre. grmbl. blurp. bl.

plug gueule de.

peuple.

.

’nebulars’ art nu rats anars drus t@s st@r darde du. flux flou. souffluos. f. f. flll.

atomisons les zombizarres !

taches trashes. etc. terra l’anastre lustre bistre cynistre triste bref. nihil de kyste.

église et glisse. si..........................................................................................................

....................................................................................

- core. çà srépète et là helas lasse de. hardcore. quoi.

.

/virgule encule point fille first fist gaping by gars pine/

<-..........................................................................................................->

dilate, etc.

frr. enter. tuyau doul’. doigts. toi. tu. troublier. &. lib. ri. riot !

springbreak forever mec !

caménéon bio-con neo-bi OUAIS.

etc.

tournante kaléidoscopique punk hante pute ta ta ta out splash sh sh

slash virgule encule point fille first fist gaping by gars pin slash

titube confus succube succombe aux abus @bitals pixels de ptyx nuls.

boutons til t al cool tel :

- amours.exe

 

 

AdolescenZ [EP. 2 - GROPOETRY - warmholes]

23/12/2012 - 18:57

 

orées du trou noir xy13.

luisant là lui sentant sa
ça y étant capiteuses et humides ici pisseuses
insu suce l'amas tris cellulaires d'air lie vive us
flash flesh

[anus galactique les particules t'enculent bouche pluriverselle]
si mi x x x s'immisce mix gisant hors horde porcs techno d'après apres mecs de l'eau de
nos p p p ... wtf holy shit you idiot ! now oui art errant lascifs cocasses récifs des marches de champs moléculaires
molles éculées vers l'ailleurs y vidant évidences et danses de cons abscons et bondissants dit d d d ...
flash flesh

[anus galactique les particules t'enculent bouche pluriverselle]
faster than light fuck past and bite b b b gloryhole to the gloryhole to the ivres ou troués sales se s s ... ... ...
org grr r r ri vit ni toi and me pièges à photons pieds ontophages giclant ta joie de baiser les désastres
z z tr tr and the end e-end of hands han han han en te joignant via loveuse transp tiède y allant te touchant
flash flesh

 

trou de vers 169.

bazar hasard bizarre tohu-boues-bohu debout à  bout titubant dedans butant sur ta bite tes boobs t
b b ... out bi te tatonnant ah là  ! cyber liber douche douce ? ah ... q ... ... ...
chutes ...
sh ... ... ...
suintant liquides crades r r ... cr ... nous ... avançant sens s s ...

coulant cool houle ou ... ...
... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... o ... ... ... u ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...

flash sh
flesh sh

[anus galactique les particules t'enculent bouche pluriverselle]
parasites kystes grains y st virus humus hydre grouille origine j j j ... ... ... ne

... ... ... ... ... ... ... ... ah si
tu ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... gliss
ss euh nous agissons s ag ss iii infinies sp pistes spit où ? ? ? ... ... ... ... ... ... ... ... ...

fontaine blanche

spermouillante.
 

FELL-ACTIONS (pornolettristes)

10/08/2010 - 13:47

 

 

lyrico-mystique

 

suave douceur sursaut de langueur saveur par la

langue heurt du moite humide étroite lèvres qui

le lève en fièvre en sang encens du fier fort de

l’alchimie des chairs ignées vraiment saisies en

sacrement qui durcit ardent qui rougit qui se

gonfle qui enfle qui s’enfile entre ses seins ses

doigts sa bouche boit la salive ça lave ça va

ça vient ça monte ça conte le désir de venir jouir

de bondir hors de soi de soif et de s’alanguir

de se répandre se jeter se faire prendre en un

gosier aimé dans des muqueuses heureuses

de sucer et d’aspirer le sperme et de se faire 

emplir de liqueur délit de membre qui jaillit oui

ça jute du jus fort ça orgasme ça dans l’oubli

de tout déborde de partout liquide rare et fou

qui dégouline du dard puis de cet orifice mou et

glorieux sous sa vie infinie et sous ses yeux.

 

 

 

kénotico-hard

 

SUCK ME ! - mmmmm, bruits humides

de succions tièdes (dur, le gland tres-

saute sous les caresses) de coups de

langues - OH FUCK ! - le sang afflue

dans sa queue bandée/décalottée/armée  

et fait gonfler le plaisir (les couilles ir-

radiant la verge à vif) de salives sales

lèvres pleines de sécrétions secrètes

- DEEPER, FASTER ! - imposante, la bi-

te boute le palais, la glotte au fond de

la grotte suintante qu’elle ouvre à s’é-

touffer tout feu (il sent que son chibre

va vibrer et exploser) - OH - I’M CO-

MING - LOOK AT ME - et il se déverse

salé acide amer blanchâtre à longs

jets (la bouche ouverte déborde, elle suf- 

fuck) de sperme visqueux - DO YOU LIKE

IT ? - elle : mmm, oh ho, h h h h… tasty !

(elle ahane, il la regarde, elle laisse cou-

ler le foutre sur lui, reprend son souffle,

lui sourire niais, elle, satisfait) - I LOV’ Y’ !

 

 

 

aléthico-désastral

 

a-bandons là

douce approche de

la bouche

sexe bouillant tendu

qui touche

étincelles

onctuosité de ses 

lèvres qui délivrent vives

sa volupté m’ensalivant

vent ivre vers sa langue

frétillant à la longue

heure de mon sexe

excité

s’enfonçant 

ressortant en don

tressautant en bonds

turgescent du fond

au gland à l’angle

commissure mouillée

d’elle de son visage

bientôt souillé

nos peaux coulissant vives

s’enfonçant

moussant si proche de

son souffle

je guide sa tête tâte

d’elle plus encore

mes mains caressantes

ses mains saisissantes

au milieu : ses yeux ma queue

membre irradié des reins enflammés

des couilles envenimées

je sens que ça vient et

sa bouche enfin vive

s’enfonçant

m’accueille jaillis-

sant en violent

jets d’orgasmes

spasmes 

vis-

queux sperme

vital coulant lent

sur nous les

amants.


 

image trouvée par terre

image trouvée par terre

c'est l'histoire d'un gars qui se promène, et qui voit un truc par terre, et donc il le ramasse, le met dans sa poche, puis rentre, et sort le truc de la poche, et regarde, et allume l'ordi et le scanner, et scanne le truc, et sauvegarde la chose, et se connecte, et clique sur parcourir, et upload, et puis voilà.

VIVRE

24/09/2008 - 11:00

 

IL S'AGIT DE CHOISIR

LA MOINS SOMBRE

DE SES CAVERNES

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

la cervelle est un trou

03/06/2008 - 12:49

qu'est-ce que ça peut faire si j'ai rien dans la cervelle, si ma cervelle est totalement vide, si ma cervelle dit plus rien, avance plus rien ne dit plus rien, si ma cervelle est un trou, un gros trou sans bord et qu'il faut faire des kilomètres pour la contourner, contourner la cervelle exige une très longue préparation mentale, il faut se concentrer avant d'entamer les démarches pour ne pas rencontrer ma tête, tout ma tête reste absente des négociations, toute ma tête est absolument évitée et il faut un long processus pour éviter la cervelle, car de toute façon nous n'avons rien à espérer de sa part, la part de la cervelle est la portion la plus réduite de ma personne, ma personne fait maintenant barrage, ma personne maintenant avance seule au gré de des humeurs et ne prend plus part aux activations quelles qu'elles soient de ma cervelle, ma cervelle elle continue comme elle peut ma cervelle, ma cervelle continue comme bon lui semble ma cervelle, ma cervelle a maintenant tout le loisir d'être pour elle-même ma cervelle, sans avoir à donner du grain à moudre à ma personne, ma personne s'assiste elle-même, seulement elle est obligée de faire le tour de la cervelle et c'est long, car la cervelle est comme un trou maintenant et il ne faudrait pas que ma personne tombe dedans, ma personne doit prendre toutes les précautions pour ne pas tomber dans sa tête, si ma personne tombe dans sa tête elle est foutue, car il fait tout noir dedans, il fait tout noir et c'est le vide, si ma personne tombe dans le trou de sa tête elle sera dans le vide complet d'elle-même, il faut donc faire le grand tour, contourner la cervelle, il faut faire un grand détour pour éviter de tomber dans la tête à soi, tout le monde a la tête à soi, tout-un-chacun pense, tout-un-chacun tout le monde croit avoir des idées et que ça pense là-dedans, tout un chacun s'imagine qu'il peut tomber dans sa cervelle, toutes les têtes se disent qu'est-ce qu'on fait, toutes les têtes se disent qu'est-ce qu'on va faire, toutes les têtes vont tomber, tout-un-chacun va tomber dans sa tête une bonne fois pour tout, il faut être vigilant, mais personne n'est vigilant, personne ne sait ce qui lui attend, mais tout le monde y va, tout-un-chacun s'y dirige promptement, tout le monde va dans sa tête, comme s'il se dirigeait vers sa tombe, c'est son tombeau sa tête, il croit y penser, il y croit être mais il y est pas, ou alors un instant, il y meurt très vite, il fait que ça, que mourir dans sa cervelle

 

Syndiquer le contenu