Charles Pennequin et Armée Noire

monsieur propre

Ode à Monsieur Merde

01/06/2009 - 23:14

Ils sont parmi nous les boomerangs
les boomerangs avec lesquelles le Diable du Lucre s'amuse à jouer
les boomerangs maison/travail travail/maison maison/épicerie épicerie/maison maison/banque banque/pharmacie pharmacie/maison maison/anpe
ils sont là les bipèdes
les bipèdes bien propre
les monsieurs Propre
les bipèdes en cravate
les bipèdes en costume noir en costume bleu
les bipèdes à casquette
les bipèdes en jogging noir en jogging bleu
sur les trottoirs sur les passages piétons
en fille indienne
non en rang
en rang comme à l'armée
l'armée des bipèdes à sacs plastiques
à sacs plastiques noirs à sacs plastiques bleus
avec des armes de guerre à l'intérieur
avec toute la guerre à l'intérieur
avec le bonheur à l'intérieur
avec tout le soleil à l'intérieur
de l'intérieur de la megalopole il fait beau au delà des buildings
oui non oui je ne sais pas
il faut beau ça oui à l'intérieur de la megalopole
les moutons sans noms marchent rue Machin sous les coups de fouet du gentil berger commerce
c'est la liberté des moutons
liberté égalité fraternité sous les coups de fouet du gentil berger commerce
le dieu des moutons accepte les miroirs
il fait beau ça oui il fait beau
il fait beau tout le temps sous le soleil de l'argent
il y a du soleil ou de la pluie sur les visages
il y a du soleil ou de la pluie sur les parois des cœurs
le soleil ou la pluie c'est selon
c'est selon se qu'en dit le banquier
et selon se qu'en dit le banquier les moutons marchent
marchent rue Machin sous les coups de fouet du gentil berger commerce
marchent par 1 par 2 par 4
par 10 rarement
les moutons ne voient pas les autres moutons
dans les megalopoles bourgeoises chaque mouton marche avec son mur
son mur étatique monétaire ou moimoïste de mouton
d'accord je suis le mouton qui s'est échappé
d'accord je joue ce rôle d'accord
monsieur Merde c'est moi
dans la mégalopole des moutons qui rue Machin marchent sous les coups de fouet du gentil berger commerce je vais bientôt devenir féroce
plus que féroce parce que mon dieu n'accepte pas les miroirs
féroce violent fanatique comme les moutons qui sous les coups de fouet du gentil berger commerce rue Machin marchent
je suis monsieur Merde
je suis seul très seul seul comme un orphelin qui a mal aux dents
je suis un indien des états-unis d'europe
je suis devant la mairie d'Ubu-City avec ma bouteille de JB 12 ans d'âge et j'écris
j'écris que les moutons qui marchent marchent sous les coups de fouet du gentil berger commerce dans les rues Machin épicièrement fanatisées
c'est quand même pas compliqué
c'est quand même pas compliqué que plus les boutiques sont pleines plus les boites crâniennes des bipèdes sont vides
c'est quand même pas compliqué que la ville c'est les chiottes des monsieurs Pinault
les chiottes des monsieurs Propre
les monsieurs Pinault arrivent
font caca sur la place publique devant l'église et repartent
et les moutons rue Machin sous les coup de fouet du gentil berger commerce marchent dans le caca des monsieurs Pinault
dans le caca des monsieurs Propre
monsieur Merde c'est moi c'est au goulot des bouteilles d'éthanol qu'elles sont mes fleurs
je suis un indien des états-unis d'europe
je suis seul très seul seul comme une merde
je suis un ilote mais pas un mouton qui sous les coup de fouet du gentil berger commerce rue Machin marche
merde monsieur Merde c'est moi merde je pourrai l'opérer à tout instant l'acte surréaliste le plus simple
l'acte sain et juste le plus simple
quel être sain et juste marchant parmi les moutons de la rue Machin ne s'est jamais vu au volant d'une pelleteuse
une pelleteuse vite vite une pelleteuse
vite des bulldozers pour les monsieurs Merde
merde monsieur Merde ce n'était pas moi merde
je vous hurlais vous êtes des esclaves vous me répondiez nous sommes des citoyens responsable et que vive la liberté des moutons
le problème c'est vous les moutons qui rue Machin marchez dans le caca des monsieur Pinault et que vive la liberté des moutons
la liberté des moutons qui rue machin mangent se délectent se régalent du caca des monsieurs Pinault
je ne vais bientôt plus faire l'effort de parler votre langue
plus faire l'effort de parler votre novlangue
votre novlangue de moutons de la rue Machin qui pataugent sous les coups de fouet du gentil berger commerce dans le caca des monsieurs Propre et dans le sang des aristocrates et que vive la liberté des moutons
je vais bientôt parler couramment le poème lettriste
je suis seul très seul seul comme une merde orpheline
mais perdu dans les solitudes initiales des égouts nous sommes beaucoup de monsieur Merde à parler couramment le poème lettriste
beaucoup de monsieur Merde éjectés par les monsieurs Propre dans les égouts
et nous nous comprendrons peut-être et nous nous organiserons peut-être
et nous serons l'armée noire l'armée noire des monsieurs Merde
et renouant avec les pères de notre civilisation perdu nous facteurchevaluirons des châteaux parce que notre dieu n'accepte pas les miroirs
Richard Durn était un monsieur Merde parmi les monsieurs Propre
Louis II de Bavière était un monsieur Merde parmi les monsieurs Propre
en attendant je suis seul très seul seul comme une merde orpheline qui a mal aux dents
en attendant j'ai camouflé la bouteille de whisky
parce que la pruderie anglo-saxonne des monsieurs Propre est passé par là
parce qu'on a le droit de boire dans la rue mais seulement si on est un monsieur Propre
un monsieur Propre à la terrasse des cafés
à la terrasse des cafés où le whisky est moins bon et plus cher on a le droit de boire dans la rue
en attendant j'ai camouflé mes fleurs
parce que les moutons sont à l'Elysée
parce que la police surveille les moutons qui rue Machin marchent sous les coups de fouets du gentil berger commerce
la police je la croise toutes les cinq minutes
non je la croise toutes les secondes la police et jamais la même voiture et jamais les mêmes agents
ils sont dans des tanks Toyota
c'est la police des moutons
tous les policiers n'ont pas l'uniforme
les policiers en uniforme c'est pour le folklore
les policés eux ont tous l'uniforme
l'uniforme du multiforme du moment que c'est rentable
je ne suis pas torse nu
je ne suis pas coeur nu
parce que la police me surveille
parce que les moutons me surveillent se surveillent nous surveillent vous surveillent
ils sont dans des tanks Peugeot Renault Citroen
ils y en a qui vont aux épiceries d'autre au labeur
toutes les boites crânienne sont pleines de merde
ils y en a qui vont aux épiceries d'autre au labeur
au labeur des trains en déporte tous les jours
toutes les heures ils y a des trains qui comme Apollinaire le craignait n'émeuvent plus
les gares sont pleines de labeur
le grand architecte est un sodomite
et un sodomite hideux parce qu'hypocrite
il faudra le dire au franc-maçons
voilà ce qu'il y a de plus terrifiant et laid dans le court métrage de Carax
Leos Carax le monsieur Merde
voilà où se situe le terrorisme
le terrorisme permanent des monsieurs Propre
c'est dans la première minute
avant même que mon frère monsieur Merde sorte de la bouche d'égout pour niquer la gueule des moutons qui sous les coups de fouet du gentil berger commerce marchent rue Machin
après Tokyo bientôt les aventures de monsieur Merde à New-York
et à Londres
Berlin
Paris
et dans toutes les têtes des moutons qui sous les coups de fouet du gentil berger Eux-Même rue Machin marchent

 

Engagé volontaire

05/05/2009 - 17:42

Le soldat de première classe Mouillon regrette que les dadaïstes n'aient pas eu la bombe atomique.

 

Syndiquer le contenu