Charles Pennequin et Armée Noire

dieu

FAITES SAUTER LES TETES !

03/08/2009 - 16:00



L’homme a inventé la bombe pour se rapprocher de dieu. Car dieu a inventé l’explosif pour parfaire l’univers. Quand une étoile explose. Nous en sommes à la finalité de la nature. Toute nature finit par exploser. C’est sa finalité. L’homme en peu de temps a inventé la finalité de la vie. Il a créé la bombe. Quand dieu fait exploser des étoiles. L’homme lui fait exploser des gens. Mais la finalité est la même. La nature est là dans sa plus pure expression. L’expression de la bombe est l’expression souveraine de tout l’univers et l’homme sait ça. Il sait qu’en s’exprimant par la bombe il parle d’égal à égal avec dieu. Dieu n’a plus son mot à dire. Dieu peut faire exploser des millions d’étoiles. L’homme fera exploser lui aussi tout ce qu’il trouve. Tout ce qui tombe sous la main de l’homme est bon pour l’explosif. Car l’homme a su en peu de temps créer la finalité de l’univers qui est d’exploser. La nature explose. La nature a dans son creux un explosif à retardement. La nature a dans le ventre la charge qui fera tout valser. L’homme aussi. L’homme a ça dans le ventre. Il est au creux du naturel. Il attend que ça gicle de toute part. Les têtes volent. Les corps se mélangent. Les organes se déchirent et prennent les airs. Tout est rendu au naturel. Les os craquent. Les yeux se révulsent. Les cervelles s’écrasent contre terre. La nature est inventive. Secrète. Magique. Les doigts sautent par milliers. La nature a un pouvoir d’attraction extraordinaire. Les corps sont invraisemblablement méconnaissables. La vie est une explosion. La vie est une pensée qui ne peut naître sans violemment atteindre tout ce qui l’entoure. Tout ce qui est autour d’une pensée meurt d’un coup. La pensée tue tout ce qui bouge dans un certain rayon. La pensée est une bombe. L’étoile envahit tout et il ne reste plus rien. Plus rien d’humain. Rien que des bouts morts éparpillés. L’étoile est morte. La pensée a produit son tour. La destruction durera le temps qu’il faut. Le temps de voir repousser quelques têtes. Mais les têtes des hommes ne sont pas non plus des poireaux.

Les pliches

16/08/2013 - 15:39
Hommage en retard aux gens et à dieu.
(Surtout à Jean Tardieu.) 

 

Les pliches de la tchatche.jpg
Syndiquer le contenu