Charles Pennequin et Armée Noire

cécile richard

par exemple

extrait d'une lecture de cécile richard à montévideo, marseille

le 6 octobre 2010

sur une carte blanche de julien blaine

l'animal du mois !

l'animal du mois !

...

dédicace

28/06/2010 - 12:47

à tout ...

C'EST PAS VRAI !

21/11/2009 - 19:00

 

NOUVELLE VERSION D'EQUILIBREE QUI SE TROUVE SUR LE GLOBE DU PETIT POIS (l'image est meilleure, mais ici le son est différend)

http://cecile_richard.vefblog.net/

 

bon, faut qu'j'y aille

a peut - être un rapport::

bouiner la vie (à Bordeaux)

bouiner la vie (à Bordeaux)

expo à bordeaux de Cécile Richard et Charles Pennequin Vernissage le 12 mai 2009, à la librairie La Mauvaise Réputation. Exposition du 13 mai au 4 juillet 2009.

aucun de nos mots ne tiendra la route

aucun de nos mots ne tiendra la route

Marie Bornasse, par Cécile Richard

15/03/2012 - 17:24


Aux éditions du Dernier Télégramme, paraît le livre de Cécile Richard intitulé Marie Bornasse.

 

Propos de l’éditeur :

Marie Bornasse est une narration qui se divise en fragments. Chaque fragment vient nous faire découvrir Marie Bornasse et ses préoccupations essentiellement liées à la nourriture. Ainsi c’est toute l’histoire de Marie Bornasse qui nous est dévoilée dans cette langue qui est celle de Cécile Richard. Langue au rythme rapide et saccadé qui nous fait avancer, parfois en titubant dans la découverte de son personnage qu’elle définit ainsi en quatrième de couverture :

Marie Bornasse est une qui essaye tout, une qui écrit dans la terre, dans l’eau sale, dans la tasse de chocolat, dans la culotte, Marie Bornasse écrit et mange ses doigts. Marie Bornasse regarde des films, c’est une qui regarde des films en mangeant ses doigts et une foule d’autres trucs, Marie Bornasse écrirait bien une foule d’autres trucs inattendus mais ça prend toute une vie et l’amour aussi.

 

Cécile Richard questionne dans sa pratique de la performance le territoire du quotidien. Elle exprime, avec énergie, la possibilité de la rencontre de différents champs sémantiques qui interroge notre relation à l'espace et à la parole. Plasticienne, elle réinvestit le geste pour un tutoiement avec l'acte d'écriture. Déconstructions, reconstructions qui saisissent l'évidence du geste. Elle vit et travaille à Lille


- prix : 13 €

- Format (largeur / hauteur) : 14 /19 cm

- Broché ou relié : livre broché

- Nombre de pages : 88

- Genre : poésie

- numéro d'ISBN 13 chiffres : 978-2-917136-53-9

- date de parution : mars 2012

 

mbornasse.jpg
Syndiquer le contenu